Comme on le monde le connaît, les « Anges adorables » ont été à la hauteur de leur tache et, en dépit de tout ce qu’on pouvait attendre, les enfants ont passé des véritables moments de détente à la grande satisfaction de tout le monde.

Restant toujours sur la planche, le groupe cher à Mukulu wa bakulu qui continue ses travaux au studio pour finaliser son nouveau disque intitulé « Bal de match » n’a pas dérobé à sa légende de prouver à la face du monde qu’il demeure la véritable « machine à musique » dont les œuvres ne connaissent aucun couac. Profitant de l’occasion Papa Chéri a fait savoir au public qu’avant la fin de cette année nouvelle le monde va danser au rythme de l’opus « Bal de match » qui, pour le moment se retrouve en phase de finalisation.

(Kingunza Kikim Afri)

Repondre